Bons baisers marketing des USA!

3 juillet 2012 |

BLOGUE. Je reviens à peine de Chicago, une très belle cité que trop peu de Québécois pensent à visiter, à mon avis. Mais je vous épargnerai ici ma chronique touristique, puisque j’ai gardé ma « switch » marketing ouverte durant ces quelques jours passés dans la ville des vents…

Ce qui m’a le plus surprise au cours de cette semaine d’exploration est sans contredit l’utilisation abondante des Quick Respond Codes (Codes QR) partout en ville. Que ce soit dans le métro, dans l’affichage ou au centre touristique, peu de promotions sont publicisées sans permettre au consommateur de se diriger rapidement vers un site web dédié, via son téléphone intelligent. Au centre d’information pour les visiteurs, cette réalité s’est traduite par un nombre considérablement réduit de dépliants touristiques. Dans certains présentoirs, des petits cartons rigides de style carte d’affaires arboraient une photo, un titre et un gros code QR au verso. Pas d’autres choix que de scanner ceux-ci pour accéder aux informations!

Mes sentiments sont partagés face aux stratégies marketing intégrant le code QR.Si j’ai la main dans le présentoir, je veux obtenir mon information tout de suite, car je suis prête à planifier ma journée… Suis-je vraiment motivée à scanner mon bout de carton? J’en ai conclu que les Américains étaient peut-être en avance sur nous, comme dans beaucoup d’autres domaines… avant de prendre connaissance d’une étude portant sur le comportement des consommateurs et les codes QR, menée par iModerate Technologies, en octobre dernier (disponible pour téléchargement à droite).

Les statistiques sont surprenantes :

  • 81 % reconnaissent le signe graphique représentant un code QR;
  • 50 % des utilisateurs de téléphones intelligents ont déjà scanné un code QR, mais 57 % de ceux-ci n’ont rien fait avec l’information trouvée;
  • 60 % des utilisateurs qui ont scanné un code QR entretiennent des sentiments partagés face au résultat obtenu à la suite de leur scan ou ont tout simplement trouvé l’information obtenue inutile;
  • 46 % des utilisateurs qui ont scanné un code QR l’ont fait par curiosité;

La bonne nouvelle pour les marketeurs : les utilisateurs de téléphones intelligents reconnaissent le logo des codes QR et la moitié y ont déjà goûté!

La moins bonne nouvelle : ce qu’on découvre après le scan est souvent décevant et ne pousse pas à l’action. Si beaucoup de gens scannent par curiosité, on peut tout de même se demander si cette pratique finira par passer de mode, une fois l’effet nouveauté disparu.

Pour ma part, je suis peu encline à scanner à tout vent. L’offre doit vraiment m’intéresser pour que je m’arrête et sorte mon téléphone dans un but promotionnel. Et vous?

À la semaine prochaine!
🙂
Stéphanie

Our latest articles

Search

Archives

Vous cherchez un bon partenaire?

Ça tombe bien! Nous sommes toujours à la recherche d'excellents clients!