VOUS AIMEZ CE
QUE VOUS VOYEZ?

Faites comme nos 5000 lecteurs assidus.
Abonnez-vous à notre infolettre!

Pas de vacances d’été pour votre marketing !

3 juin 2015 |

Que votre firme se spécialise en services professionnels, en distribution ou qu’elle œuvre dans le domaine manufacturier, la saison estivale représente souvent une période financièrement difficile. On vend moins, on facture encore moins… Doit-on, pour autant, mettre son programme de marketing en veilleuse durant les mois de juillet et d’août?

Plusieurs facteurs doivent être considérés dans l’équation.

Premièrement, au Québec, il semble que la saison estivale s’étende maintenant sur plusieurs mois. Finie l’époque où tout le monde prenait les deux dernières de juillet «off»! Aujourd’hui, les employés obtiennent beaucoup plus de flexibilité, ce qui entraîne la présence d’équipes réduites durant une très longue période. Certains voyagent dans le sud en mai quand la chaleur tarde à se pointer, on fait le pont entre la St-Jean et la fête du Canada, plusieurs passent juillet au chalet et on quitte pour l’Europe en septembre pour économiser…

Bref, entre mai et octobre, les vacances constituent un fléau qui affecte vos performances. Il manque toujours un décideur pour conclure, les projets non urgents sont mis sur la glace en raison du manque de personnel et soyons honnête, le niveau de motivation général est au plus bas. Il est toutefois impensable de stopper vos II durant la moitié de l’année! Alors, on fait quoi?

1. Restez visibles et pensez PUSH

S’ils ont la tête dans les nuages ou les pieds dans le sable, vos clients feront peut-être moins d’effort pour vous trouver durant l’été. Facilitez-leur la tâche en restant visible. Pensez publicité, marketing direct, télémarketing ou campagnes de courriels. Poussez sur vos cibles, si elles manquent de motivation. Les gens ne sont pas absents durant 12 semaines, vous pouvez les joindre au cours de l’été. La passivité pourrait cependant vous coûter cher.

2. Bûchez sur votre référencement

Quelle belle période pour créer du contenu! Prenez de l’avance sur la rédaction de votre blogue, repensez votre programme d’infolettre, revalidez votre stratégie de mots clés, optimisez vos balises, raffinez votre présence sociale… L’été, c’est le temps ou jamais d’améliorer votre SEO pour être trouvé quand vos prospects se remettront à vous chercher.

3. Pensez «Formation»

Le tempo ralentit l’été et beaucoup de professionnels en profitent pour investir en formation continue alors que leurs projets n’avancent pas. C’est souvent le temps ou jamais de pousser vos livres blancs, de proposer des webinaires ou des lunchs-conférences sur la terrasse!

En coupant vos activités marketing l’été, vous risquez de perdre votre momentum. Il est très difficile de rester «top of mind» dans un monde où chaque individu est sollicité constamment sur toutes les plateformes. En vous retirant du marché quelques mois, vous ouvrez toute grande la porte à vos concurrents.

Et si les budgets se décidaient cet été? Et si les projets d’automne étaient donnés aux fournisseurs qualifiés durant votre pause marketing?

Avez-vous les moyens de courir ce risque? Le marketing, ça se passe 12 mois par année! On adapte nos efforts à la saison, mais on continue!

À la semaine prochaine!

;-)

Stéphanie

Ce texte a originalement été publié dans le blogue Marketing & Cie.

Nos derniers billets

Recherche

Archives

Vous cherchez un bon partenaire?

Ça tombe bien! Nous sommes toujours
à la recherche d’excellents clients!