VOUS AIMEZ CE
QUE VOUS VOYEZ?

Faites comme nos 5000 lecteurs assidus.
Abonnez-vous au eBang!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Nommer son entreprise, un jeu d’enfant?

9 octobre 2018 |

Si vous deviez nommer un enfant, vous prendriez probablement votre temps… disons, au moins neuf mois, non? Vous consulteriez des listes, testeriez plusieurs combinaisons, demanderiez l’opinion de vos proches… Bref : vous vous assureriez que votre enfant parte du bon pied. Et vous devriez en faire de même pour votre entreprise!

Loin d’être banal, le nom d’une entreprise la défini aux yeux du public. Un nom est avant tout un actif stratégique, il doit donc être déterminé en fonction de critères autres que « j’aime » ou « je n’aime pas ». C’est toute une science!

Choisir un nom d’entreprise est une étape importante. Pour vous guider dans ce processus, nous avons dressé un palmarès des cinq faux pas à éviter.

  1. Ne pas tenir compte de qui vous êtes. Il peut être facile de tomber en amour avec un nom, mais il faut toutefois tenir compte des racines stratégiques de l’entreprise. Revenez toujours à votre mission, votre vision, vos valeurs, votre voix et votre positionnement avant d’arrêter votre choix.
  2. Tomber dans le cliché. Pour avoir un impact, le nom doit comporter une certaine dose d’originalité. En suivant une tendance de trop près, on s’assure de deux choses : le nom de l’entreprise ne sortira jamais du lot et il sera vite dépassé!
  3. Choisir un nom difficile à mémoriser. Un nom inventé de toutes pièces peut vous mener loin, mais les orthographes obscures, elles, sont à bannir. Les noms trop longs, trop compliqués ou difficiles à prononcer nuisent aussi au développement d’une entreprise. Il faut garder en tête que le public doit être en mesure de vous trouver rapidement sur Internet.
  4. Ne pas tester le nom choisi. Un nom efficace doit évoquer un message positif, être percutant et conforme à l’identité de l’entreprise. Il doit aussi laisser place à la croissance et à l’évolution de l’entreprise. Il est toujours préférable de vérifier la sonorité du nom choisi, la signification dans d’autres langues et d’évaluer l’effet du nom sur plusieurs publics (clients, fournisseurs, employés…).
  5. Omettre de valider la disponibilité du nom. Au final, la disponibilité du nom choisi et du nom de domaine correspondant est un critère fondamental. Avant de rendre votre nom public, pensez à vérifier sa disponibilité et à l’enregistrer sur la base de données des marques de commerce.

En plus des paramètres légaux et stratégiques, il y a donc tout un volet émotionnel et symbolique à considérer. Si la tâche vous fait tourner la tête, faites appel à nos experts!

inscrivez-vous à l'infolettre ebang

Recevez chaque semaine un contenu entièrement développé pour vous aider à booster vos performances marketing.

Vous cherchez un bon partenaire?

Ça tombe bien! Nous sommes toujours
à la recherche d’excellents clients!