VOUS AIMEZ CE
QUE VOUS VOYEZ?

Faites comme nos 5000 lecteurs assidus.
Abonnez-vous au eBang!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Recherche vocale : est-il temps d’agir?

30 octobre 2018 |

Si vous vous intéressez aux stratégies d’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO), il y a de bonnes chances que vous ayez eu vent de la révolution qui se trame avec l’importance grandissante de la recherche vocale.

À ce stade, la majorité d’entre nous a conversé avec Siri, Cortana ou Alexa. Ok Google fait partie du vocabulaire courant et le marché des smart speakers a triplé au cours de la dernière année. Il faut se rendre à l’évidence : révolu est le temps où parler à une machine était étrange! Mais, concrètement, de quelle manière la recherche vocale modifie-t-elle les stratégies SEO?

En 2018, une moyenne d’un milliard de recherches vocales sont faites par mois et, à l’échelle mondiale, seulement 8 % des utilisateurs de téléphones intelligents disent n’avoir jamais utilisé d’assistant vocal.

Un changement de perspective

À première vue, le fait de dicter sa requête plutôt que de la taper semble sans importance. Pourtant, quand on analyse le type de requêtes formulées verbalement, on se rend compte que ces deux modes de recherche ne pourraient pas être plus différents! On peut taper sur Google : Brunch Montréal, alors qu’à l’oral, on demandera : Quel restaurant sert un brunch à 15h près d’ici? En utilisant la recherche vocale, on s’attend à deux choses : une réponse rapide et précise. On se sert d’un langage plus organique pour y arriver. L’attitude du chercheur et la nature de la recherche changent.

Et le B2B dans tout ça?

Entre demander la météo à Siri et s’en remettre aux assistants virtuels pour sélectionner un fournisseur, la marche est encore haute, non? Les entreprises ont-elles vraiment avantage à tenir compte de la recherche vocale dans leurs stratégies? La réponse : Bien sûr! D’ici 2020, 50 % des recherches totales seront faites par commande vocale. Il est donc essentiel de s’y préparer, mais heureusement, votre stratégie SEO actuelle peut être adaptée à la recherche vocale sans trop de problème.

Voici quatre actions que vous pouvez prendre dès aujourd’hui :

  • Favoriser les mots-clés de longue traîne (long tail). Les requêtes vocales sont sous forme de questions ou de phrases plus longues et organiques (plus de 4 mots). Les mots clés courts et vagues ne sont donc pas efficaces. L’utilisation de questions à titre de mots-clés peut être utile.
  • Modifier le ton des contenus numériques. Le ton doit refléter le langage utilisé pour les recherches et être plus conversationnel, clair et informatif.
  • Optimiser les contenus pour les featured snippets. Ces boîtes de texte affichées en tête des résultats de recherches sont lues par l’assistant de recherche. En optimisant le contenu d’un site web pour apparaître en position zéro, on obtient une meilleure visibilité, tout en améliorant sa notoriété et son statut d’expert. Par contre, pour espérer être en position zéro, il faut déjà figurer parmi les premiers résultats.
  • Miser sur le mobile. Le design de l’interface mobile d’un site web est primordial, mais l’efficacité du site et la vitesse de téléchargement des pages sont aussi cruciales.

Il sera éventuellement impossible d’ignorer la recherche vocale, peu importe votre domaine d’activité. Prenez de l’avance et explorez les possibilités d’adaptation de votre stratégie de contenu avec notre équipe!

inscrivez-vous à l'infolettre ebang

Recevez chaque semaine un contenu entièrement développé pour vous aider à booster vos performances marketing.

Vous cherchez un bon partenaire?

Ça tombe bien! Nous sommes toujours
à la recherche d’excellents clients!