VOUS AIMEZ CE
QUE VOUS VOYEZ?

Faites comme nos 5000 lecteurs assidus.
Abonnez-vous à notre infolettre!

Comment hisser son entreprise en position zéro sur Google

7 avril 2020 |

Alors que plusieurs d’entre nous s’adaptent à une nouvelle normalité, il faut déjà penser à la suite. Quand les travailleurs retourneront au bureau, et quand l’économie se remettra en branle, l’enjeu principal sera sûrement l’attraction de leads et la signature de contrats. Et à ce moment, votre priorité deviendra la visibilité de votre entreprise. Mettez toutes les chances de votre côté en optimisant aujourd’hui votre site pour la position zéro sur Google.

 

Qu’est-ce que la position zéro?

Featured snippets, display cards, people also ask… Toute cette ribambelle de termes désigne le Saint Graal du référencement naturel: la position zéro. Soit la sélection d’information mise en valeur par Google. Elle répond à une question en un coup d’œil, et attire donc plus de clics tout en conférant plus d’autorité à ceux qui y figurent.

Ces snippets organisent nos résultats de recherches depuis 2009. On les croisera souvent pour des sujets populaires – comme le voyage ou le divertissement – mais rarement dans les secteurs d’activité techniques, surtout en français. C’est donc une bonne opportunité de prendre de l’avance, même si votre site web n’est pas actuellement en première position.

À quoi ressemblent les zones d’information à la une sur Google?

Les extraits à la une prennent souvent la forme d’un paragraphe, mais peuvent aussi se présenter comme des foires aux questions déroulantes, des graphiques, des listes, des vignettes avec photo ou vidéos, des carrousels et des tableaux. La colonne de droite, contenant généralement les fiches Google My Business ou Google Maps, en fait aussi partie.

La position zéro est générée organiquement. Il est donc possible que vous l’occupiez un jour, mais pas le lendemain.

Comment Google détermine-t-il quelles informations apparaissent en position zéro?

La bonne nouvelle, c’est que l’algorithme sélectionne organiquement (donc gratuitement) le contenu mis en valeur dans un featured snippet. Un extrait répondant particulièrement bien à la requête est automatiquement prélevé d’une page web et affiché dans un encadré. Pour rafler cet emplacement tant convoité, 3 critères prévalent :

1. Votre page doit se classer parmi les premiers résultats de recherche (mais pas nécessairement en première position).

2. La réponse que vous fournissez à la requête doit être juste et de qualité.

3. Votre contenu doit être structuré d’une manière lisible et efficace, tant pour l’algorithme que pour le lecteur.

8 conseils pour bien structurer l’information sur votre page web

Comme toujours, les conseils d’optimisation pour le référencement naturel viennent avec une mise en garde. Trop de variables entrent en ligne de compte pour garantir un résultat. Succès ou pas, Google et vos visiteurs ont un point commun : tous deux favorisent le contenu bien écrit et pertinent. Voici donc quelques pistes pour vous lancer sur la bonne voie.

Divisez vos pages informatives en sections brèves.

Organisez-les dans une dynamique question-réponse, sur des sujets généraux et précis.

Privilégiez l’utilisation de vocabulaire interrogatif dans vos balises H2.

Ces dernières sont utilisées comme titres des featured snippet. Introduire des mots comme : comment, qu’est-ce que ou pourquoi peut aider.

Intégrez des listes numérotées dans vos textes.

Au cœur de votre texte, pour servir de table des matières ou en résumé au bas de la page, elles facilitent la lecture de l’information aux yeux de l’algorithme et des visiteurs.

Pour des réponses plus élaborées, utilisez des H3.

Introduisez les idées principales à l’aide d’un sous-titre portant la balise H3 accompagné de paragraphes de texte. Google sélectionnera alors vos sous-titres pour former automatiquement une liste à puces.

Offrez l’information la plus pertinente dans les premières phrases suivant votre sous-titre.

Google ne donne pas d’information précise sur la manière dont son algorithme sélectionne l’information, mais on sait que les paragraphes affichés font rarement plus de 58 mots.

Identifiez les interrogations les plus fréquentes dans votre domaine.

En B2B, il s’agit très souvent de définitions de concepts généraux ou pointus, d’étapes à suivre ou de raisons d’adopter une solution. Utilisez des outils comme SEMrush ou Answer the public, ou inspirez-vous des suggestions de recherche automatiques lorsque vous commencez à taper une requête sur Google.

Créez des foires aux questions dans votre site web.

Il peut s’agir d’une page à part entière ou de zones intégrées à vos pages de services. Voyez-les comme des centres d’information sur votre domaine d’activité, et non sur votre entreprise. Si elles s’affichent en position zéro, vos réponses aux questions fréquentes dirigeront les internautes vers vos pages de services, augmentant ainsi vos chances de conversion.

Vérifiez votre stratégie SEO.

Pour avoir une chance d’apparaître en position zéro, votre site doit d’abord suivre les règles de référencement de base.

Besoin d’un plan d’action détaillé pour gagner davantage de visibilité? Nos experts en marketing numérique sont toujours disponibles!

inscrivez-vous à l'infolettre ebang

Recevez chaque semaine un contenu entièrement développé pour vous aider à booster vos performances marketing.

Titre
Prénom *
Nom *
Courriel *
Entreprise
En vous abonnant au eBang, vous recevrez également le blogue de Stéphanie publié sur lesaffaires.com. Vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Vous cherchez un bon partenaire?

Ça tombe bien! Nous sommes toujours
à la recherche d’excellents clients!