VOUS AIMEZ CE
QUE VOUS VOYEZ?

Faites comme nos 5000 lecteurs assidus.
Abonnez-vous à notre infolettre!

En phase de démarrage de votre infolettre? N’oubliez pas les bases!

8 septembre 2020 |

Parfois boudée, jamais oubliée: l’infolettre est indissociable du marketing B2B. Sa popularité est telle qu’on a l’impression qu’elle est facile à créer…

Votre définition de l’infolettre tient-elle compte du savant mélange de «Techni-Qualités» qu’elle requiert: efficace, directe, courte, attrayante, capable de générer du trafic, de fidéliser… de devenir un investissement qui rapporte?

Si son contenu est effectivement la pierre angulaire de votre stratégie marketing, d’autres éléments peuvent faire la différence entre une infolettre qu’on reçoit, et une qu’on lit.

Comment créer une infolettre: reprenons depuis le début

Oui, envoyer une infolettre, en théorie, c’est facile. En pratique, ça se complique. Comment savoir si elle est bien bâtie? Si vous y avez réfléchi moins de trois secondes, revoyez les bases avec nous: en matière d’infolettre, on s’y connaît assez bien!

1. Penser stratégie… toujours. C’est la base de la base. Quelle audience visez-vous? De quoi a-t-elle besoin? À quelle fréquence vous lira-t-elle? Vous connaissez les questions, mais savez-vous quelles sont VOS réponses? En aucune façon vous ne perdrez de temps à définir votre lectorat, car toute votre stratégie dépend de lui.

2. Miser sur le visuel et le UX. Tout ce qui brille n’est pas d’or, néanmoins, cela attire l’œil! D’où l’importance de trouver un ratio images/textes harmonieux qui invitera au clic. Sachez capter rapidement l’attention de vos destinataires. Ne les noyez surtout pas dans un flux ininterrompu d’informations. Privilégiez un format court, des liens clairs, des visuels dynamiques et une adaptabilité à toutes les plateformes (lire: un design responsive).

3. Constituer une liste d’envoi qui se respecte. Vous avez plus d’une centaine de contacts. C’est bien. Ont-ils tous les mêmes intérêts? Probablement pas. La personnalisation est-elle possible avec votre solution de gestion d’infolettres? Interpeler par le prénom, sélectionner des contenus pertinents pour chaque lecteur et inclure un appel à l’action (CTA) logique selon l’activité de vos destinataires aura un effet positif sur votre taux de conversion.

4. Propager la bonne nouvelle. L’infolettre n’est qu’un maillon de votre stratégie marketing. Pour accroître vos abonnements, vous devez la mettre en valeur dans votre site web, votre blogue, vos médias sociaux, et inversement. Un pop-up faisant référence à une exclusivité offerte aux nouveaux abonnés, une campagne de diffusion sur Facebook, une invitation à la fin d’une formation: toutes ces tactiques rallient rapidement le plus grand nombre. Et n’oubliez pas: le formulaire d’abonnement est efficace pour recueillir des informations précises afin de pouvoir personnaliser vos futurs envois.

À lire aussi : Comment facilement développer votre liste de courriels?

5. Mesurer, tester, améliorer, recommencer. Vous avez sûrement déjà entendu dire que le mercredi entre 9h12 et 10h07 est le meilleur moment pour envoyer des infolettres. La vérité? C’est à vous de déterminer ce qui fonctionne le mieux avec votre clientèle. Sans surprise, les outils de mesure sauront vous renseigner sur vos taux d’ouvertures, de clics et donc, votre performance.

6. Inclure une procédure de désinscription et respecter la loi antipourriel. Votre enthousiasme à l’idée de créer votre première infolettre ne doit pas vous faire perdre de vue le côté légal du processus… Dans les indispensables, n’oubliez pas de rendre clairement visible la mention de désinscription et de conserver les preuves de consentement de vos abonnés.

Si votre contenu inclut des offres de valeur, vous aurez des abonnements. Si vous donnez de la valeur à votre contenu, vous fidéliserez.

Marketing par courriel en B2B: droit au but

Pour beaucoup, l’infolettre est synonyme de marketing par courriel. Hum… pas tout à fait. Elle est l’un des outils les plus connus et entre dans une perspective beaucoup plus large de marketing de contenu. En revanche, lorsque l’on parle de marketing par courriel, ce sont surtout des exemples de B2C qui viennent en tête, n’est-ce pas ? Et pourtant, il est plus répandu en B2B que vous ne le pensez.

En Business to Business, vous vous adressez à une clientèle à séduire ou à conserver. Votre mission? Instruire et informer, pas vendre. Oubliez les CTA du genre «Offre spéciale». Votre cible veut découvrir du contenu éducatif, et ce, dès l’objet de votre envoi. «Bulletin septembre 2020» contre «Comment rester visible sur le Web?»: l’objet doit inciter, pas s’interpréter!

Entre résultats et frustrations, prenez le temps d’échanger avec nous: vous constaterez à quel point une infolettre peut être puissante lorsqu’elle est bien développée.

inscrivez-vous à l'infolettre ebang

Recevez chaque semaine un contenu entièrement développé pour vous aider à booster vos performances marketing.

Titre
Prénom *
Nom *
Courriel *
Entreprise
En vous abonnant au eBang, vous recevrez également le blogue de Stéphanie publié sur lesaffaires.com. Vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Vous cherchez un bon partenaire?

Ça tombe bien! Nous sommes toujours
à la recherche d’excellents clients!