Google Ads 101: notre guide pour créer votre campagne publicitaire

Avec 3,5 milliards de requêtes lancées chaque jour en 2020, Google est le moteur de recherche le plus utilisé au monde. Ça se traduit en un bassin considérable d’opportunités pour votre entreprise. Pour vous initier à cet univers, éviter des erreurs courantes et mettre sur pied une campagne Google Ads (anciennement Google Adwords) qui fera briller vos publicités sur le web, voici notre guide.

 

Entrez dans le monde du référencement payant

Lancer une campagne via Google Ads permet d’atteindre un public qui, bien souvent, est justement en quête du produit ou du service que vous offrez – mais ce public ne vous connaît peut-être pas encore. Cette régie publicitaire fonctionne par paiement par clic (PPC) – acronyme désignant aussi en général les publicités en ligne. Son principal avantage: vous ne payez pas pour la visibilité de votre annonce, mais pour les résultats – les clics!

Cette facturation au coût par clic (CPC) dépend d’un système d’enchères publicitaires, où vous déterminez le montant maximal que vous êtes prêt à payer pour chacune de ces interactions. Disons que votre CPC maximum est de 4$ pour chaque clic et que Google fixe un CPC de 2$: c’est ce dernier montant que vous paierez. Si votre CPC n’est pas assez haut, la publicité n’est pas diffusée. Chaque fois qu’un internaute tape une requête à laquelle votre publicité pourrait répondre, cette évaluation se répète et la situation peut changer.

Le niveau de qualité que le moteur de recherche vous attribue en tant qu’annonceur est un des facteurs déterminants de votre campagne. Google estime la performance de vos mots-clés, de vos annonces et de vos pages. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles vous devriez avoir à cœur l’expérience utilisateur (UX) sur votre site web.

Avec un haut niveau de qualité, vos annonces auront plus d’impressions, votre classement augmentera et votre CPC diminuera – que de bonnes nouvelles pour votre ROI.

Sur une échelle de 1 à 10, ce niveau évalue la convivialité de la page de destination (landing page) de votre publicité et la pertinence de cette dernière. Il s’y ajoute le taux de clics attendu (CTR), soit le nombre d’interactions divisé par le nombre de fois où votre contenu est diffusé en pourcentage (clics ÷ impressions = CTR). Comme à l’école, les bonnes notes commencent à 7/10!

Marche à suivre pour lancer sa campagne Google Ads

Voici les étapes en détail.

1. Sélectionnez vos mots-clés

L’outil de planification de mots-clés (Google Keyword Planner) vous permet d’explorer gratuitement les expressions ou les termes associés à votre publicité. Vous obtiendrez des informations utiles, comme la fréquence de leurs recherches et les offres minimales et maximales de leurs CPC (pour aiguiller votre enchère). En plus de vous renseigner sur la popularité des mots-clés, cet outil vous en suggère même d’autres!

Plus votre annonce s’adresse à un public spécifique – comme c’est le cas en B2B –, plus vos mots-clés devraient être pointus. Le défi, c’est de combiner cette précision avec un volume de recherche assez intéressant. Vous pouvez aussi miser sur des expressions plus générales pour atteindre des audiences plus vastes, mais attention de ne pas ratisser trop large! Utiliser des termes qui ne reflètent pas votre produit ou service est pénalisé par Google, et cette logique de clickbait peut énerver vos cibles tout en nuisant à votre réputation. Sans parler du fait que vous paierez sûrement pour des clics non qualifiés.

2. Définissez votre budget

En B2B, le CPC tourne autour de 3$ – et la conversion, autour de 3%. Ce montant n’est pas fixe, car il dépend de la qualité de votre site web et des enchères. Évitez aussi de tout miser sur un gros budget: votre succès n’est pas là, puisque Google avantage ceux qui aident les internautes avec des publicités claires, pertinentes et précises.

Vous pouvez également opter pour un budget quotidien, correspondant au CPC maximal à dépenser chaque jour, durant un mois. Votre budget peut donc fluctuer en se modulant sur les périodes d’affluence et sur la concurrence. Les surplus déboursés certains jours sont compensés par les dépenses inférieures d’autres journées.

À lire aussi: L’art des bannières publicitaires en ligne: comment vendre sans énerver?

3. Sélectionnez votre objectif

Google Ads vous propose plusieurs catégories: visez-vous l’augmentation de votre notoriété et de votre visibilité, du trafic sur votre site web ou du nombre de courriels ou d’appels reçus? Voulez-vous multiplier les abonnés à votre infolettre ou le téléchargement de vos outils? Google vous suggérera alors des fonctionnalités et des paramètres qui s’accordent avec vos besoins.

4. Contextualisez votre annonce

Votre publicité devrait-elle être vue dans un rayon à proximité de votre établissement ou dans une région particulière? Et dans quelle langue? Si vous n’êtes pas en mesure de répondre aux besoins de certains internautes, c’est important de le préciser pour éviter les impressions inutiles.

Et voilà, vous pouvez lancer votre annonce, rédigée avec soin! Il est conseillé de garder votre campagne à l’œil pour voir s’il y a moyen d’optimiser certains termes ou expressions et leur CPC respectif.

Pas le temps de prendre en charge vos campagnes? Notre équipe s’occupe de toutes les étapes, de la rédaction jusqu’au monitoring. Faites-nous signe!

Search
Generic filters
Inscription

Vous aimez ce que vous lisez?

Faites comme des milliers de lecteurs assidus du eBang! Recevez chaque semaine nos conseils marketing. Au programme: stratégie, branding, web, marketing RH et bien plus.