VOUS AIMEZ CE
QUE VOUS VOYEZ?

Faites comme nos 5000 lecteurs assidus.
Abonnez-vous à notre infolettre!

L’ABC du référencement naturel: comment l’expliquer à votre patron

25 août 2020 |

Le référencement naturel est souvent désavoué: long, compliqué… De là à s’interroger sur son utilité et sa pertinence, il n’y a qu’un pas que beaucoup franchissent.

Votre patron décroche lorsque vous abordez la stratégie SEO? Son objectif est la rentabilité, le vôtre est de lui montrer comment le référencement peut y répondre.

Cela dit, entre ce que vous savez et ce qu’il ignore, trouver les mots justes pour le persuader du bien-fondé du référencement naturel est peut-être plus facile que vous ne le pensez.

Une définition claire du référencement naturel, s’il vous plaît?

Votre défi est double: vulgariser le SEO – lui et ses (nombreux!) concepts – et expliquer pourquoi il requiert du temps. Résumer, justifier, illustrer: le top 3 pour convaincre! Commencez par capter l’intérêt de votre interlocuteur en lui présentant les retombées financières potentielles.

Une stratégie SEO sert à placer un site sur la première page des moteurs de recherche, où s’arrêtent la plupart des internautes qui n’ont pas de temps à perdre. En bonne position, la visibilité s’accroît, le nombre de visites et de conversions augmente, l’entreprise gagne en crédibilité et devance ses concurrents. Là, on parle!

Mais pourquoi est-ce si long? Parce que chaque page nécessite une analyse approfondie. Structure, contenu, expérience utilisateur: tout doit être passé au peigne fin pour améliorer le classement et ainsi générer du trafic. À chaque requête, les robots des moteurs de recherche explorent des milliards de pages web, et sélectionnent celles qui répondent à leurs exigences. Sortir de la masse selon une pléthore de critères, oui ça prend du temps.

En moyenne, les résultats de référencement n’expriment leur plein potentiel qu’au bout de quelques mois. Sans compter les algorithmes de recherche et les habitudes des internautes qui évoluent sans cesse! Se tenir au courant des bonnes pratiques, vérifier que l’optimisation est toujours concurrentielle, s’adapter aux changements: la stratégie SEO, c’est un travail continu.

Oubliez le jargon du référencement. Quoi, pourquoi et combien? C’est ce qui compte pour votre patron.

Comme une image vaut 1000 mots, n’hésitez pas à documenter ce que vous avancez. Divers outils peuvent vous y aider, comme les rapports personnalisés de Google Analytics.

Un discours solide, des réponses aux questions, des ressources éprouvées: mettez toutes les chances de votre côté pour ouvrir la discussion.

Comment captiver les robots de Google… et votre patron!

C’est un fait: le référencement naturel est la pointe d’un très gros iceberg, au milieu de l’océan Google. Avec environ 81% du marché américain des moteurs de recherche, et entre 75 à 95% à l’échelle mondiale, on est quelque peu obligé de calibrer notre SEO selon ses algorithmes.

Votre fil conducteur? Le raisonnement de Google. Le contenu dupliqué, les mots-clés, la nécessité de rafraîchir certaines pages, même les moins importantes… votre patron doit comprendre comment ces «petits riens» peuvent influencer votre visibilité web. De nouveau, anticiper ses questions, vous appuyer sur du concret, et vous focaliser sur ce qui la tracasse vous permettra de conserver votre crédibilité et d’éviter les yeux ronds…

Ciblez les lacunes évidentes sans vous perdre dans les snippets, sitemaps et autres technicités. Il doit retenir qu’un contenu de qualité est votre meilleur atout pour que votre site se retrouve sur le podium, voire en position zéro. Concentrez-vous alors sur:

  • Les mots-clés, du plus au moins saillant. Ils doivent expliquer ce que fait votre entreprise dans les mots de vos clients (c’est ça l’important). Leur sélection doit être faite avec attention, ils se retrouveront bien en évidence sur votre site web!
  • La balise titre, qui doit inclure le mot-clé le plus pertinent et séduire en environ 60 caractères.
  • La métadescription, qui doit présenter, vendre et inciter au clic, en à peu près 160 caractères.
  • Les balises Hn (titres et sous-titres visibles sur vos pages web), qui réutilisent les mots-clés principaux (H1) et secondaires (H2 à H6) pour rappeler aux moteurs de recherche ce qui est important.
  • La recherche d’opportunités, est-ce que certaines pages peuvent être bonifiées ou créées?

Votre patron comprendra alors que tout ce travail de réflexion doit se faire en amont. Planifier le contenu d’un nouveau site, d’une refonte ou d’une actualisation n’est pas à prendre à la légère. Et s’il hésite encore, faites jouer la compétition! Dressez une liste de 5 à 10 concurrents qui battent votre entreprise pour les 10 premiers mots-clés et indiquez le volume de recherche mensuel moyen de ces mots.

Adapter son vocabulaire, répondre à des craintes et à des besoins, aider à rester performant… Cette approche entre empathie et efficacité vous rappelle quelque chose? Eh oui! Parlez à votre direction comme vous le feriez pour un client.

Et si vous avez besoin d’aide dans l’élaboration de votre stratégie SEO, nous sommes là pour vous!

inscrivez-vous à l'infolettre ebang

Recevez chaque semaine un contenu entièrement développé pour vous aider à booster vos performances marketing.

Titre
Prénom *
Nom *
Courriel *
Entreprise
En vous abonnant au eBang, vous recevrez également le blogue de Stéphanie publié sur lesaffaires.com. Vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Vous cherchez un bon partenaire?

Ça tombe bien! Nous sommes toujours
à la recherche d’excellents clients!